logo parapente puy mary

Baptêmes et Stages Parapente : questions fréquentes

Le parapente est-il dangereux ?

Le parapente est classé en France comme un sport à risque. Pourtant s’il est pratiqué dans de bonnes conditions, avec du matériel de qualité et un encadrement adéquat, les accidents de parapente sont rares. Evidemment, pas question de voler n’importe comment ! Le pilote se doit d’acquérir les connaissances qui lui permettront de minimiser le danger, c’est pourquoi l’apprentissage du parapente dans une école labellisée FFVL est un gage de sécurité.

Où apprendre le parapente ?

L’apprentissage du parapente se fait dans une école de parapente professionnelle labellisée FFVL dans laquelle les moniteurs sont diplômés d’état. Même si la pratique régulière peut se faire en club, il est important de retourner régulièrement en école de parapente pour progresser et se parfaire.

JPEG - 538.3 ko

Quelle condition physique pour faire du parapente ?

Pas nécessaire d’être un grand sportif pour faire du parapente. Mais il faut tout de même être un minimum actif ! Le parapente est un sport, on marche, on court quelques foulées, il faut être en forme pour en profiter.

Est-ce qu’on a le vertige en parapente ?

Pas de vertige en parapente ! La sensation de vertige est créée par le cerveau lorsqu’il reçoit des informations contradictoires des yeux, de l’oreille interne et des pieds. En parapente, les pieds ne touchent ni le sol, ni rien qui y ressemble. On ne peut donc pas avoir le vertige en parapente.

Le saut en parapente ça existe ?

Le saut en parapente, ça n’existe pas ! Un parapente est fait pour voler ; on ne saute pas, on décolle. On ne se jette pas dans ‘’le trou’’, le décollage se fait tout en douceur en quelques foulées sur une pente herbeuse. C’est pour cela qu’on ne parle pas de saut en parapente, mais de vol.

Qu’est-ce qu’un baptême de l’air en parapente ?

Un baptême de l’air est un vol en biplace (en tandem) avec un moniteur. Le moniteur pilote le parapente et le passager n’a plus qu’à profiter. Evidemment, le moniteur s’adapte aux envies du passager, selon qu’il veut contempler le paysage ou s’il recherche des sensations fortes !

JPEG - 183.6 ko

Quelles sont les limites d’âge pour faire un baptême de l’air ?

Il n’y a pas réellement de limites d’âge pour faire un baptême de l’air, mais plutôt des limites de poids… Les plus jeunes peuvent évidemment voler mais peser moins de 20 kg devient handicapant. De même, les seniors peuvent faire un baptême de l’air à condition qu’ils soient en bonne forme physique. Pour ce qui est du poids limite pour les vols biplace, les personnes pesant plus de 120 kg risquent de ne pas pouvoir voler…

Quelles sont les limites d’âge pour s’inscrire en stage ?

Les stages PPM sont ouvert aux ados de plus de 14 ans, cependant la loi autorise à prendre une licence FFVL pour pratiquer le parapente à partir de 12 ans, le stage de parapente dans ce cas devant se dérouler dans un cadre spécifique sur demande auprès de la FFVL. Ensuite, il n’y a pas de limite d’âge, mais on se doit d’être en bonne forme physique pour voler en parapente.

En combien de stages de parapente est on autonome ?

Impossible de prévoir le nombre de stages de parapente à effectuer, cela dépend de chaque personne. Certains seront autonomes au bout de 3 ou 4 stages (initiation, 1 ou 2 perfectionnement 1, perfectionnement 2), tandis que d’autres auront besoin de plus de stages pour se sentir prêts à voler en parapente seul. Personne ne progresse à la même vitesse et c’est pourquoi il faut souvent faire plusieurs stages perfectionnement 1 ou 2 pour aller vers l’autonomie en vol. L’autonomie en parapente ne vient pas « du jour au lendemain », suivant le site de vol, les conditions aérologiques et les objectifs que l’on se fixe on est plus ou moins autonome :

Ne pas brûler les étapes reste la clé pour progresser sereinement et voler longtemps !